Un des jeux les plus attendus sur 3DS, célèbre suite du premier Kid Icarus sorti il y a plus d’une vingtaine d’années, l’ange de Nintendo a su se faire désirer et se révèle enfin dans Kid Icarus Upspring. On l’avait entraperçu récemment dans Super Smash Bros. Brawl. mais son grand retour dans une aventure rien qu’à lui était fiévreusement espéré par les fans. C’est d’ailleurs Masahiro Sakurai, créateur de Kirby et Super Smash Bros. qui s’est attelé au projet de cette version 3D. Direction les cieux pour savoir tout de suite ce que ce titre nous réserve.

On est médusés !

Dans Kid Icarus Upspring, on retrouve Pit, ange guerrier, accompagné de Palutena, la déesse de la lumière. Ensemble ils devront affronter leur ennemie de toujours : Medusa. L’histoire globale n’est qu’un prétexte à affronter toutes sortes d’adversaires dans différentes phases de jeu.

Visuellement agréable et véritable réussite, le jeu se place immédiatement au-dessus des jeux 3DS standard. La 3D est parfaitement maitrisée, les décors plutôt variés et riches, le character design sympathique. Les ambiances sonores sont de qualité et on peut dire dès les premières images que la réalisation du titre est soignée
L’aventure se découpe en 2 parties bien distinctes : d’abord une phase de shoot en vol où il faudra à la fois viser avec le stylet, esquiver avec le stick tout en tirant à l’aide de la gâchette. Une vraie gymnastique des doigts qui donnera vite des crampes, même aux plus téméraires. Seul soulagement, le pack de jeu qui contient avec un petit socle en plastique qui permet de poser sa console inclinée sur une table afin de soulager sa main. Mais ce n’est pas vraiment une solution définitive, la 3DS étant, par définition, une portable.
Ce premier cycle de jeu dans les airs nous présente un Pit virevoltant qui devra tuer ses opposants à distance tout en esquivant leurs attaques. Certes, il s’agit d’un shooter sur rail, car notre personnage avance tout seul à travers un décor aérien et il doit affronter des vagues de monstres scriptées, mais cela n’enlève rien au côté spectaculaire et très dynamique de cette première phase de vol.

Une fois la partie dans le ciel passée, Pit se retrouve au sol pour un mode de jeu au gameplay un peu différent. Le joueur pourra se déplacer comme bon lui semble, sa destination étant toujours indiquée par une flèche et Palutena lui donnera toujours une tripoté de bons conseils. Cette fois-ci il pourra effectuer des dash rapides qui lui permettront d’esquiver une attaque ou au contraire, de foncer sur son ennemi. Dans cette partie du jeu les monstres sont d’ailleurs un peu différents, plus résistants et un boss viendra, en général, clôturer le niveau. Place cette fois à l’exploration et même si les ennemis sont toujours présents, notre héros sera néanmoins plus libre de ses mouvements et pourra récolter bon nombre de bonus et d’armes. Ces dernières se partagent d’ailleurs en 9 catégories, de l’arme de jet aux armes de poing, permettant chacune de se spécialiser dans une forme de combat particulière. Sachant que chaque catégorie se décompose en plusieurs armes aux capacités différentes et qu’il est possible de fusionner certaines d’entre-elles afin d’en obtenir de plus puissantes, alors vous comprendrez que les possibilités sont énormes.

Ils sont beaux mes bonus

Kid Icarus Upspring est d’ailleurs un jeu riche, notamment en contenus et il faudra donc un certain temps de prise en main et de compréhension afin de pouvoir tirer parti au mieux de toutes les capacités du soft. Certains risquent d’ailleurs d’être un peu dépassés par la masse d’informations contenues dans ce titre qui semble, en apparence, un simple jeu de shoot, mais qui s’avère au final un titre complet et pas si évident.
Autre élément bien pensé, le chaudron maléfique dans lequel il sera possible de miser des cœurs amassés dans les niveaux en se débarrassant des ennemis. Plus le joueur parie de cœurs, plus il augmente le niveau de difficulté du chapitre suivant. Sorte de challenge lancé à lui-même, cela peut permettre d’appréhender différemment le déroulement du jeu, de rajouter un peu de piquant et surtout de récolter des objets plus rares et plus puissants en cas de réussite. Dans les niveaux, des passages bloqués par une porte maléfique ne s’ouvrent d’ailleurs que lorsqu’un certain nombre de cœur est misé, obligeant les plus téméraires à parcourir une nouvelle fois tous les niveaux afin d’en découvrir les nombreux secrets.

kid-icarus-uprising-nintendo-3ds-04

Parmi les bonus et trésors que Pit peut récupérer, il peut trouver des dons dont il pourra bénéficier en fin de niveau. En effet, après chaque chapitre, le joueur a la possibilité de changer d’arme  et de pouvoirs. Pour ces derniers, il devra les disposer de la meilleure façon possible dans une sorte de grille, les dons ayant des formes géométriques à la Tétris.
Entre chaque niveau, le joueur aura également accès à d’autres options, tel que le pavillon aux armes qui permet d’acheter des armes avec des cœurs ou de fusionner des armes déjà acquises.
Le coffre permet, quant à lui, de voir tout ce que le joueur a accumulé durant son aventure : ses Icarons, les musiques débloquées, ses statistiques de jeu etc. Il peut également faire une offrande (de cœur toujours) à Palutena et voir la déesse, se rapprocher de l’écran ou encore consulter son tableau divin, sorte de grande toile comportant tous les trophées ou “achievements” remportés par le joueur. Ainsi il pourra voir ce qui lui reste à accomplir.
Toutes ces options ont un intérêt très limité mais permettent au joueur de mieux savoir où il en est et renforce l’envie de tout collectionner durant son parcours.
Le lancer d’Icaron débloque des Icarons à l’aide d’œufs récupérer pendant la partie. Il est également possible d’en acheter à l’aide des pièces de jeu Nintendo accumulés sur la 3DS. Les Icarons sont des sortes d’images en 3D, véritable bestiaire de tout ce que le joueur a pu croiser durant la partie : personnages, monstre, armes, objets et lieux. Il est également possible d’en débloquer à l’aide des cartes de Réalité Augmentée disponibles dans la boite du jeu ou que l’on peut commander sur le Club Nintendo à l’aide de points. Le joueur pourra d’ailleurs faire s’affronter 2 personnages sur ses cartes de réalité augmentée et ainsi voir qui l’emportera (liste de toutes les cartes de RA de Kid Icraus Upspring).
Bref, vous l’aurez compris, les possibilités sont nombreuses et celui qui voudra récolter l’ensemble du contenu de jeu devra passer énormément de temps à affronter les alliés de la terrible Medusa.

Pit bulle

On pourra néanmoins déplorer les dialogues qui se déroulent en parallèle de l’action et qui sont, de ce fait, difficile à suivre pour qui ne maitrise pas parfaitement l’anglais. Les sous-titres qui défilent sur l’écran tactile sont quasi impossibles à lire en même temps que combattre afin de survivre à une attaque de monstres sur l’écran supérieur. Pour la même raison, le joueur peut passer à côté d’une partie des conseils ou des tutoriaux de jeu et cela confère un petit aspect brouillon et peu intelligible au jeu dont on se serait bien passé. Dommage car les dialogues sont vraiment drôles et très vivants. Ils sont également bourrés de références aux précédents volets de la série ainsi qu’aux autres licences Nintendo.
Notons également un streetpass bien présent avec des pierres d’armes à échanger qui permettent, ensuite, d’être fusionnées afin de recevoir des armes uniques pour le mode solo.
Un mode multijoueur est également de la partie et permet de s’affronter seul ou en équipe. Ce mode de jeu rappelle d’ailleurs, encore une fois, les parties de Super Smash Bros. Brawl. surtout à plusieurs, car l’action surgit de toutes parts et il faudra toujours être sur ses gardes. En local ou en wifi, ses matchs multijoueurs sont un must et permettent de rallonger encore la durée de vie de ce soft déjà très complet.

Kid Icarus Upsrping se place en digne ambassadeur des différentes capacités de la 3DS : graphismes au top, 3D, utilisation du stylet et du stick analogique, cartes de RA, streetpass, multijoueurs, tout y est. Le titre est ambitieux, certains diront peut être même un peu trop, car le joueur peut se retrouver noyé sous un masse d’informations et de bonus un peu trop conséquente, mais il faut reconnaitre que ce qui s’annonçait comme un simple jeu de shoot nous réserve, en réalité, bien des surprises. Le grand retour de l’ange archer Pit est plutôt remarqué et répond à toutes les attentes des joueurs.  Kid Icarus Upsrping tombe à point nommé pour fêter dignement le premier anniversaire de la console de Nintendo. Si vous cherchez un jeu complet, qui vous tient en haleine, avec de l’action, de la customisation, un scénario, une longue durée de vie et une grosse quantité de contenus, voici sans conteste le titre qu’il vous faut au plus vite sur 3DS.

Sironimo

Les points forts :

- Graphiques et musiques de qualité

- Enormément de contenu

- Une difficulté paramétrable

- Dynamique et agréable

- Excellent mode multi

Les points faibles :

- Le jeu donne des crampes

- Pas de version française et des sous-titres trop difficiles à lire

La Note Le Mag Jeux Vidéo : 17/20

Éditeur : Nintendo
Genre : Action/ Shoot
Support : 3DS
Date de sortie : 23 Mars 2012


.