Enfin! , le Call Of Duty killer est arrivée sur nos consoles. Après avoir inondé le net de vidéos magnifiques, les développeurs de DICE ont enfin dévoilé leur FPS qui doit détrôner la suprématie de Call of Duty. Alors, est ce que le jeu tient ses promesses, est-ce la révolution tant attendu par les joueurs? Réponse tout de suite…

Un moteur graphique qui cartonne!

Après avoir bavé sur les différentes splendides vidéos publiées par EA, c’est avec excitation que j’ouvre la boite de Battlefield 3 et que j’insère le Bluray dans ma PS3. Après une installation et une mise à jour (et oui, toute star aime faire patienter ses fans! ), je me prépare, pad en main à la grande aventure. Et là, premier constat, c’est bôooooo !!!

Les vidéos ne mentaient pas, on joue vraiment dans un environnement photo-réaliste! Certes, elles étaient issues de la version PC qui bénéficie de graphismes exceptionnels, mais la version PS3 est également impressionnante. Et lorsque le chef de section nous donne l’ordre de courir, on regrette de ne pas avoir le temps d’admirer tous les détails qui nous entourent et qui contribuent à vraiment rentrer dans l’ambiance. Pendant les phases de combats, le moteur graphique ne bronche pas et le jeu reste fluide alors que des impacts de balles projettent des débris partout. On a pas fini d’entendre parler de Frosbite 2.0.

Une campagne solo mitigée

C’est dans la peau du marine James Blackburn que vous allez parcourir les différents niveaux de BF3 à combattre le PLR, entité terroriste surarmée et bien décidée à détruire notre monde occidental. Le scénario est un peu classique et la mise en scène, sous forme de flashback, donne un air de déjà vu. Mais bon, la narration est crédible et on suit quand même l’histoire sans trop d’accros.

Les phases de combats se veulent réalistes et donc il est complètement proscrit de foncer dans le tas en tirant sur tout ce qui bouge sous peine d’un game-over et d’une reprise au checkpoint. Il faut avancer prudemment, rester couvert, repérer les ennemis avant de les éliminer. On avance par petit contrôle de zone en s’assurant d’avoir bien sécurisé les alentours. Et c’est là, à mon avis, que BF3 se démarque fortement d’un Call of Duty. Le héros n’est qu’un marine parmi d’autre qui avance sur le champ de bataille et le joueur n’est pas à l’abrit de mourir assez souvent d’une balle perdue ou d’une grenade qui passait par là sans comprendre pourquoi. Après un respawn, on recommence les mêmes actions et la plupart du temps on passe sans problème cette deuxième fois, ce qui est frustrant.

L’IA du jeux n’est pas exceptionnelle, et il arrive souvent que les ennemis ne s’occupent que de vous délaissant, complètement vos co-équipiers qui, de toute façon, ont l’air de tirer dans le vide malgré leur bon angle de tir tant que vous n’avancez pas. Il est pratiquement impossible de prendre un ennemi par surprise, sauf si c’est prévu dans le jeu. Ce qui amène encore une frustration du joueur. Plusieurs fois, les marines amis contrôlés par l’ordinateur passent devant nous alors qu’on est en train de tirer sur un ennemi lointain et on peste sur l’IA. La plupart des combats ne sont pas très nerveux mais plutôt tactiques, résultat le pad n’est vraiment pas la solution la plus pratique pour ce jeux. Je vous recommande vivement de prendre une souris pour prendre plaisir dans BF3. Et personnellement, après 30min de galère avec le pad, j’ai vite sorti mon Fragenstein pour retrouver le plaisir du FPS.

A cause de tous ces aspects de faible nervosité et d’IA approximative, le jeu peine à nous immerger : il n’y a pas suffisamment de tension pour qu’on soit accroché à la campagne. Heureusement, la faible durée de la campagne solo nous permet de vite essayer le mode coop, et mieux encore, le multi!

Un mode Coop bien sympa à faire entre amis

Une très bonne idée de la part de nos amis de DICE a été la mise en place de missions dédiées à la coopération en ligne entre 2 joueurs. Ce mode est vraiment sympa, surtout avec un ami car il ne se compose pas de simple vague d’ennemis à contenir mais bien de véritables objectifs avec une collaboration bien huilé entre les joueurs. Je vous recommande donc d’essayer cette partie plutôt avec une connaissance afin de mettre en place des stratégies de couvertures et de contournement, plutôt qu’avec un inconnu qui va se la jouer perso dès que les choses vont mal tourner. Ces missions sont bien plus dynamiques que la campagne solo et d’ailleurs, on hésite pas à faire et refaire plusieurs fois ces missions.

Un mode Multi qui est la référence du moment

Et finalement, voici la bombe qui fait que BF3 est incontournable pour les fans de FPS : le multi est génialissime !
Fini, les gunfights frustrants où l’ennemi vous balance un headshot sans qu’on ait eu le temps de réagir. Fini, les snipers isolés qui campent et qui ne cherchent qu’à améliorer leur ratio kill/death. Ici, il faut travailler en équipe et en plus, ça rapporte de l’expérience. On peut se la jouer solo, mais on se rend compte très rapidement qu’une attaque groupée de 2-3 personnes est extrêmement efficace et viendra à bout d’une équipe de joueurs isolés.

Différents types de jeux sont disponibles,

- le team deatmatch où il faudra éliminer l’équipe adverse jusqu’à ce que leur nombre de respawn appelé ticket soit épuisé.

- la ruée où il faudra soit poser une bombe dans un site localisé si vous êtes attaquant, soit défendre le site si vous êtes défenseur.

- La conquête où il faudra prendre possession de zone et les garder le plus longtemps possible.

Les cartes sont bien pensées et plutôt bien équilibrées et gagner une partie vient beaucoup plus du fait que les joueurs ont su travailler ensemble que d’un réel avantage du terrain.

Le système d’expérience apporte également un réel plus dans le jeu et permet de débloquer des armes, accessoires, etc… et l’impression de progresser au fur et à mesure des parties est  bien réelle. Bref, un vrai régal à partager à plusieurs.

Un FPS multi génial, un mode solo passable, mais pas un Call of Duty killer

Pour résumer, Battlefield ne satisfera pas tout le monde. Pour les fans de multi online, ce jeu est incontournable. Il réalise la prouesse d’être la référence FPS. Pour le coté coopération, il est très bon, mais avec 6 missions, il ne reste qu’un bonus au solo. Pour la campagne, il faut aimer les FPS plutot lent où le héros n’est pas un Rambo : il n’est qu’un soldat parmi d’autres. De plus, le jeu à la souris est presque indispensable pour apprécier ce type de FPS. Les joueurs qui aiment des missions frénétiques avec des scènes spectaculaires, une tension folle se dirigeront plutôt vers un Modern Warfare 3.

Acerico


Points forts :

- Des graphismes photo-réalistes impressionnants

- Un mode coopération bien pensé et dynamique

- Un mode Multi incontournable qui est la référence des FPS à ce jour

Points faibles :

- Un mode solo où le joueur n’a pas de sentiment de puissance et meurt suite à des balles perdues

- Une IA très approximative

- La nécessité d’avoir une souris pour jouer en mode difficile

La Note Le Mag Jeux Vidéo 17/20

Editeur : Electronic Arts
Genre : FPS
Support : PS3, Xbox 360, PC

Date de sortie : 27 octobre 2011

Acheter Battlefield 3 sur PS3


.