Naruto Shippuden 3 psp coverBandai-Namco propose pour la troisième fois, les aventures de Naruto le petit ninja phénoménal. La société semble prendre en considération les erreurs des opus passés pour offrir une suite plus sobre. En effet, si le style en vigueur sur les consoles de Sony semble suffisamment bien rôdé pour ne pas présenter de changements notables, la nouveauté ici réside dans l’introduction du mode multi-joueurs. D’ailleurs l’ère Shippuden s’y prête à merveille puisqu’elle regorge de combattants plus puissants les uns que les autres. Avec cette nouvelle mouture seront donc proposés de très nombreux « fighters » continuant à compléter la liste déjà bien fournie d’un jeu qui cherche à suivre l’évolution de ses homologues papier et audio-visuel. Toujours plus grands et utilisant des « jutsus » plus ravageurs que jamais, Naruto Shippuden Ultimate Ninja Heroes 3 ne manquera pas d’attirer les fans et collectionneurs. Mais ce troisième volet est t-il suffisamment révolutionnaire pour valoir une acquisition supplémentaire ?

Naruto Uzumaki est dans la place !

Naruto a grandi, 2 ans se sont écoulés depuis son combat fratricide contre Sasuke, son plus grand ami. Entretemps, ce dernier a été entrainé par Orochimaru tandis que le petit Blondinet suivait Jiraya dans sa quête d’informations concernant Akatsuki. Pendant cette trêve bienvenue pour guérir les cicatrices laissées par la dernière bataille de Konoha, chacun en a profité pour approfondir ses techniques, avant d’aller aux devants d’un challenge bien plus périlleux, menaçant même l’équilibre du pays du feu. C’est sur cette trame alléchante que se base l’histoire de ce nouvel épisode. Cet épisode est clairement destiné aux fans qui sauront s’orienter dans le choix de leurs combattants. Naruto Shippuden Ultimate Ninja Heroes 3 s’inspire énormément des épisodes qui étaient présents sur la PS2 en son temps, prouvant de ce fait la capacité de la PSP à réaliser de très bons portages. En délaissant le système « jeu de carte » proposé lors du mode aventure de l’opus précédent pour s’orienter vers une version mission/aventure à scrolling horizontal, certes très convenu, mais dont l’évolution se dévoile au cours de nombreux défis, cette petite portable rend hommage à sa grande sœur.

naruto-shippuden-ultimate-ninja-heroes-3-playstation-portable-psp-google-imagenaruto-ultimate-ninja-heroes-3-playstation-portable-

L’art du ninja est technique !

Dans la partie « aventure », il faudra sauter, lancer des « kunais » et se battre pour arriver jusqu’à l’objectif dans un temps limité. Ce mode de jeu n’est pas dénué d’intérêt, grâce à la possibilité de jouer à plusieurs en connexion add-oc, ou d’être accompagné par des alliés contrôlé par l’I.A. Mais surtout, sa grande maniabilité et sa prise en main, quasi similaire au mode versus, en font une alternative bienvenue entre deux affrontements corsés. Haut en couleur et profitant d’animations bien détaillées, le rythme des combats est soutenu par une bande-son retranscrivant avec efficacité l’ambiance de l’animé, tout en incorporant les bruitages propres à chacun. Malgré tout, si le challenge rencontré reste tout à fait accessible sur la majeure partie des épreuves, comme souvent avec cette licence, les derniers niveaux demandent une maîtrise du « gameplay » frôlant la perfection lors des combats qui se déroulent dans l’arène. En tous points similaires au mode versus, ces combats utilisent un certain nombre d’items selon les opportunités. Bien connus des joueurs ayant pratiqués les anciens épisodes, les matchs se présentent dans un combat en face à face en 2D. Mais l’innovation de la licence aura été de ne pas limiter l’aire de combat aux murs apparents, puisque ces derniers sont utilisables pour continuer les affrontements à la verticale ou sur un autre pallier, en fonction du terrain choisi. De plus, les limites que rencontrent généralement les combats en 2D sont habilement contournées par l’existence d’une deuxième zone de combat disponible au fond de l’arène, où se trouve un second « rail » de déplacement. Cependant, lorsque les deux adversaires ne se trouvent pas sur le même plan, les attaques standard n’ont pas lieu d’être. En revanche, les combats à distance sont valorisés par les très nombreuses armes de jets dont disposent les challengers. En plus de leur arsenal habituel, ils possèdent par ailleurs une panoplie allant du simple couteau de lancé à l’explosif généralisé. Ces armes de secours multiplient les possibilités évolutives du combat, et leur gestion donne un aspect tactique qui sied à merveille à l’univers du Manga/Animé Naruto. En effet, l’esprit « ninja tacticien » est si bien mis en valeur, qu’un personnage aux capacités de combat inférieures conservera de très grandes chances de vaincre des adversaires bien plus redoutables, pour peu qu’il utilise tout ce que l’environnement met à sa disposition.

Naruto Shippuden Ultimate Ninja Heroes 3 fait dans la sobriété sur le plan du contenu, avec les modes versus, aventure, entrainement et en ligne. Il propose une utilisation optimisée de ce que la licence offre déjà depuis presque 10 ans. Même le curieux mode intitulé « Arbre du Ninja », s’avère être une galerie plus élaborée qui ravira surtout les fans pure souche du manga, mais semblera banal aux gamers recherchant un nouveau jeu de combat, s’ils ne se sont pas au préalable intéressés au « Phénomène Naruto ». De surcroit, les temps de chargement un peu longuets lors de la navigation dans les menus pourront en irriter certains. Mais malgré tout, Naruto Shippuden Ultimate Ninja Heroes 3 tire bien son épingle du jeu en offrant plus de 32 personnages aux techniques uniques, tous tirés de l’animé dont le jeu suit la trame scénaristique. Ils seront tous attrayants, de part leur apparence, et le plaisir généré par la découverte toutes les techniques proposées. Parmi celles-ci, la plus puissante est retranscrite sous forme d’une cinématique, parfois si proche du rendu visuel de l’animé qu’elle en paraît tout droit sortie. Débloqué cette multitude de combattants sera alors clairement l’un des centres d’intérêt les plus attractifs du titre. D’autant qu’une agréable surprise attend les joueurs les plus motivés, lorsqu’ ils découvriront enfin les quatre personnages « bonus » uniques à l’épisode PSP. C’est grâce à cette démarche et à la possibilité de jouer contre de véritables joueurs que la durée de vie du jeu se trouve prolongée favorablement. Les possibilités de former son équipe avant chaque combat jouera un rôle suffisamment important pour inciter l’utilisateur à tenter toutes les combinaisons possibles. Par cette recherche de la « dream team » les choix se feront en fonction des goûts personnels, mais également avec les affinités que les protagonistes entretiennent entre eux. Par exemple Maître Gaï ne se comportera pas de la même manière s’il s’associe avec son disciple Rock Lee ou son rival Kakashi. Quel dommage alors que le « gameplay » se limite aux seules équipes officielles de la licence sans donner aux joueurs la possibilité de « customiser » leurs propres associations.

naruto-ultimate-ninja-heroes-3-pspnaruto-ultimate-ninja-heroes-3-shippuden-playstation-portable-psp

La volonté  du feu du village caché !

Comme souvent pour les jeux de combats, c’est avant tout l’attachement du joueur à l’univers de la licence qui permettra de faire durer le plaisir. Les créateurs auraient pu faire un effort en proposant une expérience de jeu plus approfondie que celle offerte lors des précédents épisodes. Pourtant, rattrapant avec classe les tentatives bancales de l’ancien mode aventure, la PSP obtient avec cet épisode un jeu Naruto qui, s’il ne fait clairement pas preuve d’originalité, permet cependant de mettre en valeur le ninja turbulent grâce à un « gameplay » éprouvé dont la nervosité et les possibilités techniques fonctionnent comme un charme. Des lors, il est frustrant de ne pas en avoir un peu plus pour se plonger sans relâche dans la puissante Konoha, ce qui risque de limiter l’achat de ce titre aux fans et aux curieux ! Mais un « soft » tel que Naruto Shippuden Ultimate Ninja Heroes 3 doit sans aucun doute siéger aux côtés de titres tels que Blazeblue portable ou Guilty Gear XX, ce à titre de concurrent sérieux.

Alan.

Points forts :

- très respectueux de l’univers « Naruto »

- combats fluides et dynamiques

- une image et une bande-son de qualité

- plus de trente personnages

Points faibles :

- peu d’innovations pour une licence de presque 10 ans.

- temps de chargement un peu longs

La Note Le Mag Jeux Vidéo : 17/20

Editeur : Bandai-Namco

Genre : Combat 2D

Support : PSP

Acheter Naruto Ninja Heroes 3 sur Alapage