Tandis que le très sympathique Need for Speed Nitro avait permis aux joueurs Wii de se consoler de l’absence de NFS Shift (réservé aux consoles H.D), Electronic Arts décide, cette année, de mettre tout le monde sur un pied d’égalité…Enfin, façon de parler car clairement, cette adaptation Wii ne réserve pas que des bonnes surprises. C’est parti pour la douche froide !

 

Une poursuite pas si « hot » que ça…

Vous le savez, sur Le Mag Jeux Vidéo, nous respectons beaucoup la Wii et essayons de noter ses jeux avec un maximum d’objectivité (à savoir, sans comparaison directe avec les PS3 et Xbox 360). Mais il y a des sessions de jeu comme ça, ou on se dit « mince, à ce moment précis, j’aimerai bien être dans une autre dimension »…L’essentiel est dit, avec ce Need for Speed Hot Pursuit, tout bonnement indigne des joueurs Wii. Évidemment, les versions H.D sont beaucoup plus jolies, profondes et poussées en terme d’options, mais alors là, on a un peu l’impression que cette version a juste été conçue pour « qu’il soit dit que »…Le fait de ne pas avoir le nom du studio de développement sur la jaquette est déjà mauvais signe, mais très vite, le constat (sans mauvais jeu de mot…) tourne au cauchemar. Tout d’abord, exit toute la mise en scène des consoles H.D, retirons aussi l’excellent mode Autolog en ligne, de même qu’une partie des options et, pendant que nous y sommes, oublions le principal attrait de ce come-back de NFS en rendant les Policiers complètement amorphes et en ôtant le mode carrière « dans la peau d’un flic »…Aie, ça fait mal…

Après ce premier choc, on se dit que quelque chose doit bien pouvoir compenser ces manques…Compenser ? Surement pas ! Cependant, l’ajout d’un véritable mode multijoueur accessible jusqu’à quatre en écran splitté est une véritable bonne nouvelle, les consoles H.D en étant totalement dépourvues (étrange d’ailleurs…). Autre aspect satisfaisant, la sélection de voitures, presque aussi importante que dans les autres versions, avec la possibilité de modifier les couleurs, changer de jantes, acheter un Kit de compétition ou, encore, personnaliser sa caisse. Enfin, console Wii oblige, plusieurs types de commandes sont disponibles. Avec un volant, une manette classique (Wii ou gamecube) ou le duo Wiimote/nunchuk, quel que soit votre choix, apprécions la prise en main plutôt rapide, relativement plaisante et assez précise, un peu dans l’esprit de NFS Nitro. Le système de Drift est d’ailleurs toujours d’actualité, offrant le loisir de remplir la barre de boost, histoire de faire usage de la nitro (une ou deux pressions). D’autre part, plusieurs items peuvent être enclenchées (à récupérer directement sur le tracé), par exemple pour réparer sa voiture, la rendre plus résistante aux chocs (blindage), devenir invisible face aux radars (brouilleur) ou, encore, jouir de commandes automatiques l’espace de quelques secondes, afin de négocier parfaitement un virage technique.

              

Côté modes de jeu, c’est un peu la soupe à la grimace, avec les classiques parties rapides, ainsi qu’un mode carrière composé de plusieurs formats de courses. Élimination, Heure de pointe (dédicace aux citadins), poursuite infernale, contre la montre et duel de boss. En fonction de vos prestations, des voitures additionnelles vous seront proposées, à acheter avec les primes de course emmagasinées. Enfin, un mode « interception » viendra sauver le contenu du « soft », car proposant d’incarner les forces de police, par exemple pour affronter (et donc poursuivre…) un de vos amis en local, comme « à la grande époque » de Need For Speed. Cependant, on regrettera que cette facette ne soit pas mise d’avantage en avant, particulièrement dans le mode carrière. Vraiment « light » tout ça…

              

Et malheureusement, l’aspect technique de NFS Hot Pursuit sur Wii n’arrangera pas les choses, avec des graphismes -excusez-nous- honteusement laids. Pas l’habitude d’employer de tels termes, mais il faut bien dire que cet opus semble avoir été totalement bâclé à ce niveau. Un manque profond de respect envers les joueurs de cette console, fans eux-aussi de la série…C’est bien simple, NFS Nitro sorti l’année dernière demeure nettement plus beau…Les décors sont très vides, basiques, ne donnant jamais l’impression de liberté conférée par un NFS sur routes ouvertes. Une nouvelle fois, on a le sentiment de re-jouer à NFS Nitro…version PS2 ou Gamecube en début de vie(croyez-vous, nous n’en rajoutons pas !!) ! Incompréhensible…Et pour couronner le tout, la vue intérieure a été « zappée » (juste deux vues extérieures) et le visuel des bolides s’avère carrément décevant également, avec un rendu des voitures indigne d’un Need For Speed (pas de reflets, aspect polygone). Enfin, l’aspect sonore ne rattrapera rien avec des musiques d’artistes connus, certes, mais bien trop discrètes; et un bruit de moteur extrêmement agaçant et, surtout, irréaliste au possible.

                    

Que s’est-il passé ??

Triste, très triste bilan pour cette série pourtant mythique, offrant un résultat très en deçà des capacités de la Wii. Need For Speed Hot Pursuit est probablement le plus mauvais opus de la série sur cette console, NFS Nitro lui étant supérieur sur absolument tous les plans et de manière plus que flagrante. On se dit d’ailleurs que EA aurait mieux fait de continuer sur la lancée de 2009, en optant pour une version originale sur Wii. Graphiquement et en terme de son, c’est juste catastrophique ! Qui plus est, le contenu « mini » ne tiendra pas longuement en haleine, à moins de s’adonner aux parties multi en local, accessibles juqu’à quatre et permettant de jouer aux Policiers et aux voleurs de façon assez sympathique; la prise en main étant par ailleurs de bonne qualité. Une facette propre à cette version qui permet au jeu de EA de sortir à peine la tête de l’eau, aidé également par la sélection importante de bolides (Impreza, Mitsubishi Lancer, Porsche Cayman S, Gallardo,etc…) et les quelques possibilités de customisations. Il faut également admettre que, en dépit de nombreux défauts, les parties demeurent assez agréables à jouer, avec des sensations de vitesse tout de même correctes. Mais au final, histoire de ne pas incarner « le dindon de la farce », rabattez-vous plutôt sur NFS Nitro ou attendez Ferrari The Race Experience, cet opus manquant cruellement d’intérêt, surtout au prix fort. Et si vous voulez vraiment y goûter (pas absurde en multi), il est conseiller le l’essayer avant achat…Vous voilà prévenus !

J.B

La Note Le Mag Jeux Vidéo : 10/20

Éditeur : Electronic Arts

Genre : Course

Support : Wii

Acheter NFS Hot Pursuit sur Alapage