Pendant longtemps, les consoles et les portables étaient synonymes des trois grands : Sony, Microsoft et Nintendo avec leurs propres consoles. Valve les a récemment rejoint avec leur très réussi Steam Deck. Aujourd’hui, un concurrent particulier semble nous rejoindre, venant d’une source inattendue : la Russie.

L’éventuel nouveau concurrent vient d’une source plutôt inattendue : la Russie ! En raison de la guerre en Ukraine, la Russie est de plus en plus isolée et de nombreux produits étrangers ne sont pas ou très difficiles à obtenir en Russie. C'est pourquoi le président russe Poutine a publié un plan pour… développement socio-économique de la région de Kalingrad.

La particularité est que le développement de son propre écosystème de jeu est également explicitement mentionné, comprenant une console de jeu, une console portable, un système d'exploitation et une solution cloud, tous destinés à fournir des jeux et des programmes aux utilisateurs à domicile. Divers médias, dont Toms Hardware, en parlent.

Le prochain concurrent russe du Steam Deck ?

Poutine est pressé avec le développement de la console de jeu et d'autres initiatives : les plans doivent être soumis avant le 15 juin, selon les documents officiels. Reste à savoir si la construction de votre propre écosystème sera un succès.

Sony et Microsoft ont mis des années à construire un réseau en ligne solide et XCloud et l'accès à distance de Sony ne sont toujours pas matures. Les experts s’attendent donc à ce qu’il faudra certainement des années avant que la Russie ne commercialise sa propre variante Xbox ou Steam Deck. Un handicap supplémentaire pour les développements russes est que le matériel couramment utilisé par AMD, Intel et Nvidia, entre autres, est actuellement interdit en Russie. Compte tenu des liens avec la Chine, un éventuel fournisseur pourrait utiliser du matériel provenant de ce pays.

La chance que nous voyions un Steam Deck killer à court terme est donc très faible.