Lorsque No Man’s Sky a été annoncé pour la première fois, les attentes étaient extrêmement élevées. Après tout, le développeur Hello Games a promis de nombreuses fonctionnalités et de nouvelles choses que les joueurs n’avaient jamais vues auparavant dans un jeu. Mais lorsque No Man’s Sky est finalement sorti, il s’est avéré que peu de promesses avaient été tenues.

Depuis, le studio a travaillé dur sur le jeu et en attendant, No Man’s Sky tient toutes ses promesses et bien plus encore. Le développeur a ainsi regagné la confiance de nombreux acteurs. Et tout en effectuant toutes ces mises à jour, Hello Games a également travaillé sur un autre titre, cette fois un jeu fantastique.

Le fondateur Sean Murray l’a révélé lors des Game Awards. Selon Murray, le soi-disant Light No Fire est quelque chose de « très différent et peut-être même plus ambitieux ».

« Pour No Man’s Sky, nous avons généré tout un univers de planètes extraterrestres d’apparence clairsemée et cela n’a pas été facile, mais nous voulions faire quelque chose de beaucoup plus difficile. Pour notre nouveau jeu, nous voulons créer une Terre, quelque chose de varié, une planète aussi variée qu’un univers.

Escalader des montagnes dans Light No Fire

Murray déclare que l’objectif de Hello Games est de créer un monde qui transcende les frontières de notre propre terre. Le monde du jeu doit devenir plus grand que la planète et comporter de véritables montagnes. Pas des montagnes que l’on voit dans les jeux, mais des montagnes hautes de plusieurs kilomètres, encore plus hautes que le mont Everest. Lorsque les joueurs gravissent cette montagne, ils doivent « voir des rivières, des canyons, des continents et des océans ».

Light No Fire doit proposer le premier « vrai monde ouvert », sans frontières, où tous les joueurs se déchaînent. Si les joueurs aiment le jeu, le studio « continuera à le mettre à jour une décennie plus tard ».