Depuis le lancement explosif de Palworld avec plus de cinq millions de ventes, le jeu est devenu une sensation du jour au lendemain. Bien sûr, cela place également le jeu sous une lourde loupe. Par exemple, certains fans affirment que les copains de Palworld ressemblent beaucoup à certains Pokémon et qu’il peut même y avoir des preuves de plagiat.

Les accusations de copie ne sont pas la pire chose que le développeur Pocketpair ait reçue. Bucky, le community manager de Palworld, déclare via X qu’il a reçu de multiples menaces de mort, ainsi que des menaces contre l’entreprise.

Takuro Mizobe, le PDG du développeur, a également annoncé via la plateforme de médias sociaux qu’il y avait il y a eu des menaces de mortainsi que des « déclarations diffamatoires ».

« Nous recevons actuellement des tweets diffamatoires contre nos artistes et certains tweets semblent être des menaces de mort. J’ai reçu différentes opinions sur Palworld, mais toutes les productions liées à Palworld sont supervisées par différentes personnes, dont moi-même, et je suis responsable des productions.

Pas de copie chez Pokémon

Dans une interview précédente, le PDG avait déclaré que son studio n’avait « aucune intention » d’utiliser la propriété intellectuelle d’autres sociétés. Selon Mizobe, aucun plagiat n’a été commis et aucune action en justice n’a été engagée.

Le PDG de Pocketpair déclare que Pokémon n’était de toute façon pas l’une des principales inspirations de Palworld. Le jeu serait davantage inspiré des jeux de survie tels que Ark : Survival Evolved.