PlayStation 5 au format portable

Pourtant, tout n’est pas ce qu’il semble être. Bien que les exemples mentionnés ci-dessus fonctionnent tous localement, le portail a besoin de l’aide d’Internet. Le portable reçoit toutes ses images via le streaming, tandis que la PlayStation 5 fait le gros du travail. Le principe fonctionne de manière identique à la fonction Remote Play que vous pouvez utiliser sur votre smartphone ou PC depuis la PlayStation 4 par exemple. Cependant, avec l’arrivée du portail, un ordinateur de poche dédié est désormais disponible pour prendre en charge vos sessions de lecture à distance.

Pour tous ceux qui sont intéressés par un Portal, mais qui n’ont pas de PlayStation 5 à la maison : ce n’est pas une bonne idée. Sans la console, vous ne pouvez pratiquement rien faire avec le nouveau gadget de Sony. Cela peut sembler logique, mais il est néanmoins important de le mentionner avant d’approfondir l’examen. Cela dit, il est temps d’examiner de plus près le portail PlayStation.

Ce qui ressort immédiatement, c’est le facteur de forme de l’appareil. Cela ressemble littéralement à un contrôleur Dualsense scié en deux avec une tablette coincée entre les deux. Un design simple mais efficace. Dans tous les cas, les commandes vous semblent immédiatement familières, avec tous les boutons importants exactement au même endroit que ceux auxquels vous êtes habitué lors de vos sessions de jeu sur le canapé. Le seul bouton absent dans l’ensemble est en réalité le touchpad, même si les fonctions associées restent utilisables via le touchscreen présent sur l’écran.

Mêmes commandes, facteur de forme différent

Un avantage supplémentaire de la commande Dualsense est que toutes les fonctionnalités de la PlayStation sont également présentes. Le portail est livré avec des déclencheurs adaptatifs et un retour haptique pour rendre l’expérience de jeu aussi authentique que possible. Vous pouvez découvrir les jeux eux-mêmes sur l’écran LCD de 8 pouces caché entre les deux demi-contrôleurs. Le panneau est en 1080p et prend en charge jusqu’à 60 images par seconde.

Dans un monde de panneaux OLED, l’écran LCD semble être une option moindre, mais lors d’une utilisation normale, le PlayStation Portal affiche une excellente reproduction des couleurs et la luminosité est plus que bonne pour l’intérieur. Jouer dehors au soleil devient plus difficile sur le Portail, mais un appareil de streaming n’est pas très adapté pour cela. La résolution de l’écran de 8 pouces est également très gérable et est même un peu plus nette que, par exemple, la Nintendo Switch ou le Steam Deck (OLED), qui restent tous deux bloqués à 720p.

Malheureusement, vous devez vous passer des fonctionnalités pratiques dont vous bénéficiez sur la PlayStation 5 (fournies sur un écran pris en charge). Vous ne pouvez pas utiliser des fréquences d’images supérieures à soixante et le VRR (taux de rafraîchissement variable) est également manquant sur le portail. Heureusement, dans des conditions favorables, la qualité de l’image n’en pâtit pas et vous bénéficiez d’une excellente expérience audiovisuelle sur votre écran. C’est si la connexion avec votre PlayStation 5 est optimale et c’est là que se situe le premier accroc.

Connexion (in)stable pendant le streaming

Si votre connexion à la console est légèrement inférieure ou inférieure, vous verrez immédiatement cela se refléter dans la qualité du flux sur le portail. Par exemple, la résolution diminue ou vous commencez à ressentir des saccades, ce qui peut parfois nuire à l’expérience de jeu. La manière dont le portail fonctionne dans votre situation peut donc différer considérablement d’une autre.

Tout d’abord, vous avez besoin d’un réseau WiFi stable et rapide pour transmettre rapidement toutes les données au portail. Sony recommande également de connecter votre console câblée à votre réseau pour minimiser les risques de décalage et autres perturbations. En pratique, cette dernière étape est effectivement d’une grande aide, mais même à proximité d’un routeur, la session de jeu ne s’est jamais déroulée sans interruption.

Et la raison exacte n’est pas vraiment claire après de nombreuses heures de jeu. Un soir, le portail s’est immédiatement connecté à la PlayStation 5, tandis que le lendemain, l’ordinateur de poche a soudainement eu de grandes difficultés à se connecter. Alors que le jeu s’est joué exactement au même endroit qu’au premier moment. C’est peut-être le firmware qui a encore besoin d’une mise à jour. Dans tous les cas, une connexion plus stable améliorerait l’expérience globale.

Ne se connecte pas à tout

L’avantage d’un tel ordinateur de poche de streaming est que l’appareil lui-même nécessite peu de puissance de calcul et peut donc fonctionner longtemps avec une seule charge de batterie. Selon Sony lui-même, vous pouvez compter sur un maximum de neuf heures et la batterie n’a jamais abandonné prématurément lors d’une session de jeu. Vous pouvez donc continuer pendant un moment avant de devoir brancher un câble de chargement sur le portail, ce qui est bien pour un appareil que l’on prend et repose souvent rapidement.

Le portail PlayStation se charge via USB-C, tout comme le contrôleur Dualsense lui-même. Il existe également un port 3,5 mm pour connecter votre casque filaire. Si vous souhaitez travailler avec l’audio sans fil, les nouvelles sont moins bonnes. Bien que le matériel prenne théoriquement en charge Bluetooth, vous ne pouvez pas utiliser vos propres écouteurs ou écouteurs sans fil.

Seul le matériel connecté via la méthode PlayStation Link est compatible avec le portail. Cela inclut le Pulse Elite et le Pulse Explore, que Sony a annoncé en même temps que l’ordinateur de poche. Ainsi, quiconque souhaite écouter sans fil ses jeux PS5 en streaming devra fouiller encore plus profondément dans ses poches.

Revue du PlayStation Portal – Intéressant, mais pas convaincant

Dans l’ensemble, le portail PlayStation est un ajout intéressant à l’arsenal de matériel de jeu proposé actuellement par Sony, mais avec un certain nombre de mises en garde. En tout cas, cela n’est pas dû à l’apparence de l’appareil. Le Portal est élégant avec les deux demi-contrôleurs Dualsense et le superbe écran LCD de 8 pouces. Cependant, l’expérience utilisateur est plus variable qu’espéré et le tout ne fonctionne souvent pas de manière optimale, même si les exigences énoncées par l’entreprise sont remplies.

La qualité du flux chute parfois soudainement ou l’image commence même à bégayer. De plus, le choix de ne pas prendre en charge l’audio Bluetooth, dans un monde où tout le monde porte des écouteurs sans fil, n’est pas très convivial. Si ça marche, ça marche bien. Mais dans son état actuel, le Portail n’est pas (encore) suffisamment performant pour justifier un achat de 210 euros pour tout le monde.

Les points positifs et négatifs

  • Contrôle agréable grâce au design Dualsense
  • Un excellent écran
  • Joue très bien avec une connexion stable
  • Autonomie solide de la batterie
  • La connexion à la console prend parfois beaucoup de temps
  • Streaming (trop) sensible aux interférences
  • Prise en charge audio Bluetooth très limitée