Lorsque Red Bull a rendu sa décision sur les accusations fin février, elle s’est terminée par un message selon lequel la femme qui a porté plainte était libre de faire appel. Pendant longtemps, rien n’a semblé être fait à ce sujet et entre-temps, les troubles se sont accrus chez Red Bull Racing, avec une possible lutte de pouvoir interne. La femme a également été suspendue par la suite parce que, selon Red Bull, elle avait menti au cours de l’enquête.

L’affaire vient tout juste de prendre fin. La femme en question a officiellement fait appel à Red Bull. Une agence de relations publiques qui a pris en charge la femme l’a signalé à AP. Non seulement la femme a fait appel, mais elle a également officiellement déposé une plainte auprès de la FIA.

À la fin de la semaine dernière, une rumeur circulait déjà selon laquelle la FIA serait impliquée dans l’affaire. La commission d’éthique a reçu un rapport, mais n’a pas pu confirmer s’il concernait les accusations portées contre Horner.

Chaos chez Red Bull Racing

En plus de l’enquête qui est à nouveau en cours, il y a toujours une lutte au sommet de Red Bull pour savoir qui prendra le contrôle de l’équipe de Formule 1. Le week-end dernier, Jos Verstappen a encore une fois mis de l’huile sur le feu en affirmant qu’il y avait « certainement » une lutte de pouvoir interne en cours au sein de l’équipe. Malgré tout le chaos, Max Verstappen continue de gagner pour l’équipe.